Je Suis Charlie

In Dear Tsony..., Dharma Teachings, Français, Tsony by TsonyLeave a Comment

Comme beaucoup de gens dans le monde tu dois être au courant des tueries du mercredi 11 Janvier 2015 à Charlie et en région parisienne. Ces carnages ont créé beaucoup d’émotions : sidération, désespoir, larmes, incompréhension, mais aussi la peur d’être attaqué chez soi, colère, ressentiment

Quelle est l’attitude la plus juste à développer tant pour les victimes que pour les tueurs.

Je pratique Tonglen pour tous et pour les familles endeuillées sans distinction. Cependant je reconnais qu’il faut que je fasse un effort pour les assassins.

Comment comprendre que des êtres humains basculent dans une telle folie meurtrière, pire que des animaux?

 

Je n’ai pas manqué, comme tout le monde, d’être informé de ces journées terribles.

Je ne connaissais par personnellement ces personnes et avais cessé de trouver Charlie intéressant depuis mon adolescence. Néanmoins la vague de folie meurtrière de cette journée à été ressentie comme un immense choc. Rapidement, Facebook (nous n’avons pas la télé) a été inondé de messages et d’impressions contradictoires. Beaucoup de rage et confusion, de sidération, de peur aussi.

Comme j’ai le privilège d’avoir de la distance, du fait de mon lieu de résidence, je me suis gardé de toute réaction à chaud. J’ai pris conscience de ces même mouvements contradictoires en moi et j’ai regardé leur origine.

Il me semble avec le recul et mon regard formé par l’enseignement du Bouddha que j’avais devant moi un exemple, malheureusement parmi tant autres, (Syrie, Birmanie,Niger etc.) de la nature éminemment douloureuse du Samsara. Les quatre vérités qui sont connues des êtres nobles, celle de la souffrance, de son origine, de la cessation et du chemin y sont illustrées avec une terrible acuité.

Noble vérité de la souffrance:

La souffrance des familles des victimes comme celles des agresseurs.La souffrances des victimes et de leur meurtriers. La mort, la haine, le deuil, la soif de vengeance. Les boucs émissaires désignés à la hâte et le bal hypocrite des récupérations et instrumentalisations éhontées. L’impuissance, la peur et tout les mauvais conseils qu’elles prodiguent à des esprits choqués et confus.

Noble vérité de son origine:

En premier lieu l’ignorance qui crée une méprise par laquelle l’esprit se fracture en une dualité sujet et objet. Le soi et l’autre sont réels et les afflictions mentales de l’avidité, de la colère et de la confusion font rages poussant les pensées qui à leur tour portent les paroles et les acte. Ainsi le cercle toxique s’auto-nourrit et s’amplifie.

Noble vérité la cessation:

Le discernement né de la sagesse non duelle est la paix qui résout toutes les souffrances nées de la méprise. C’est le but vers lequel nos efforts doivent tendre.

Noble vérité du chemin:

Le chemin vers cette paix est ouvert par les enseignements qui nous invitent à développer l’esprit d’éveil, avec ses éléments de discernement et de compassion engagée, et nous y vouer totalement alors que nous prenons L’octuple Sentier:

 

A-La moralité, la discipline, l’éthique :

1 Parole juste (ne pas mentir, ne pas semer la discorde ou la désunion, ne pas tenir un langage grossier, ne pas bavarder oisivement)

2 Action juste (respectant les Cinq Préceptes)

3 Moyens d’existence justes ou profession juste

B-La discipline mentale, la concentration ou la méditation:

4 Effort ou persévérance juste (de vaincre ce qui est défavorable et d’entreprendre ce qui est favorable)

5 Attention juste, pleine conscience ou prise de conscience juste (des choses, de soi – de son corps, de ses émotions, de ses pensées -, des autres, de la réalité)

6 Concentration juste, établissement de l’être dans l’éveil (vipassana).

C-La grande sagesse parfaite:

         7 Vision juste ou compréhension juste (de la réalité, des quatre nobles vérités)

        8 Pensée juste ou discernement juste (dénué d’avidité, de haine et d’ignorance)

 

C’est une chemin que chacun doit prendre individuellement quand la prise de conscience de la nature du samsara devient incontournable. Ensuite, avec infiniment de patience avec soi et autrui, générer l’esprit d’éveil et le garder vivant et croissant contre vents et marées. La lecture du Bodhicaryavatara de Shantideva est une puissante inspiration, ainsi que les souhaits des Bodhisattvas pour nous fortifier dans notre résolution.

 

Puisse le précieux et sublime esprit d’éveil qui n’est pas né, naître en nous!

Puisse celui qui est né, sans se détériorer, s’accroître de plus en plus!

Puissions-nous ne jamais être séparés de l’esprit d’éveil, et nous engager dans un comportement éveillé!

Puissent les Bouddhas prendre totalement soin de nous, et puissions-nous abandonner toute action nuisible!

Puissent tous les aspects de l’éthique parfaitement pure être au complet dans le courant de conscience de tous les êtres dont moi-même!

Puisse être purifié l’ensemble des fautes et des voiles provenant de la violation de l’éthique due aux émotions!

Puissé-je être fortuné et ainsi pratiquer l’éthique qui réjouit l’esprit des êtres élevés!

Puissé-je atteindre la félicité de la complète libération libre de l’oppression des émotions!

Puisse mon éthique être libre de toute faute!

Puisse mon éthique être parfaitement pure!

Grâce à une discipline sans orgueil, puissé-je atteindre la perfection de cette éthique!

En suivant les traces du Bouddha, puissé-je amener l’excellent comportement à sa perfection!

Puissent mes actions et mon éthique être immaculés et parfaitement purs!

Puissé-je ne jamais faillir ni être pris en défaut!

Par la force de l’entraînement qui consiste à abandonner le fait de nuire aux autres, puissé-je ne pas faire s’élever dans mon esprit le désir de blesser autrui, même en rêve!

Grâce à la perfection d’une éthique jamais séparée de l’esprit d’éveil, puisse tout m’être de bon augure!

Leave a Comment